L'ADIE, la banque des précaires

Publié le par Corinne

C'est un petit bout de femme, Marie Nowak qui a eu l'idée de créer en 1989 l'Association pour le droit à l'initiative économique. Et quelle idée !!! Permettre à des chômeurs, des Rmistes, des salariés précaires - souvent des femmes ! -, de créer leur petite entreprise ou leur propre emploi. Comment ? En leur prêtant l'argent que les banques leur refusent. Et ça marche ! Depuis sa création, "près de 30 000 entreprises ont été créées générant 40 000 emplois grâce à plus de 37 000 crédits octroyés" (source : le site de l'Adie).

Un tiers
des créateurs soutenus par l'Adie sont des femmes. 40 % ont entre 40 et 55 ans. Elles lancent principalement leur activité dans les domaines du commerce et des services. Comme Louisette, 56 ans, Rmiste, qui a monté une boutique de vins en Bourgogne. Ou la jeune Anna, ex-secrétaire commerciale, licenciée économique, qui s'est installée en Charentes-Limousin pour créer une ferme bio. Ou encore Pascale, quinquagénaire fichée à la Banque de France, qui a ouvert un institut de beauté à Paris, Zuhra Djelleb, 51 ans, qui a créé une auto-école dans le quartier sensible de Vaux en Velin près de Lyon, et Chantal, aujourd'hui à la tête d'une épicerie multi-services en Mayenne.

A noter que 64 % des entreprises créées grâce à l'Adie existent toujours au bout de deux ans. 93,5 % parviennent à rembourser leur prêt. Ce qui devrait rabaisser le caquet aux banquiers "classiques" !

Intéressée ? N'hésitez pas à frapper aux portes de l'Adie (22 délégations, 110 antennes, partout en France) ou à l'appeler au : 0 800 800 566 (numéro vert gratuit depuis un poste fixe). Plus d'infos sur le site de l'Adie. Au fait, vous avez remarqué : l'Adie, c'est l'anagramme de "aide"... :-)

Photo : Ulf Andersen/Gamma

Publié dans Elles créent

Commenter cet article