Bonne "faite" maman !

Publié le par Corinne

Ca, c'est une faute classique lorsqu'un enfant offre une carte pour sa maman chérie à la Fête des mères. Cela été le cas de mon fiston. Et finalement, en y réfléchissant, cette erreur ne m'a pas paru si anodine que cela... Car ne sommes nous pas toutes dans le "faire" ?

On fait les courses, on fait à manger ou la cuisine, on fait le ménage, on fait le lit, le repassage, la lessive, on fait l'amour, on fait son CV, on fait le café pour le boss, on fait une pause entre deux réunions, "et toi, tu fais quoi dans la vie ?"... La liste semble bien longue et je vous laisse la compléter.

Bon, alors, si au lieu de "faire" (et donc de subir), on décidait de réagir ? Cela pourrait donner cela :
- "Chérie, qu'est-ce que tu fais à manger ce soir ?"
- "Rien et toi ?"
- "Sandra, vous pouvez me faire ces photocopies ?"
- "Pourquoi ? La photocopieuse est en panne ?"
- "Ca y est ? Tu as fait ton CV ?"
- "Non, je l'adapte en fonction de chaque annonce".

Ouf, ça va mieux, non ? Allez, je vous laisse. Il est temps de... "faire la faite !" Oups !!!:0084:

Les Français et la Fête des mères (sondage Sofres, mai 2006).
C'est moi qui l'ai fait ! (sans rancune, Pascale...:-)

Publié dans Elles s'entraident

Commenter cet article

catherine sandner 10/06/2006 20:33

Et la "Faite" des pères ? On peut toujours rêver...Histoire vraie, aujourd'hui, Pascal Olméta dans "Attention à la marche" :Question : Est-ce que tu aides à la maison ?Réponse : Ah oui, j'aide beaucoup.- Tu fais quoi ?- Ben, plein de choses...- Mais quoi par exemple ?- Ben, j'aide ma femme et mes enfants.- Quand même, ça reste assez vaste... tu fais le lit par exemple.- Ah non, pas le lit...- Alors le ménage ?- Ben non, pas le ménage.- La cuisine alors ?- Non, non, la cuisine c'est ma femme.- Quoi alors ?- Ben tout le reste !Ah, c'est beau la vie de mec !

pascale 29/05/2006 10:23

J'adore ton humour. C'est vrai que la cuisine, si elle n'est pas un plaisir peut devenir une tache répétitive et contraignante, surtout si la femme est seule à s'en occuper. Vive le partage des tâches ...