Plus tard, je veux être camionneuse

Publié le par Corinne

Petit homme (10 ans) au moment du câlin le soir :

- Ce matin à l’école, y a une fille, elle a dit que plus tard elle veut conduire des camions comme son père.

- Ah ? C’est plutôt une bonne idée.

- Mais, mamaaaaan, une fille, ça peut pas conduire des camions !!! (outré !)

- Tiens donc ! Et pourquoi pas ? (très étonnée)

- Mais parce qu’il faut être fort (et de retrousser les manches de son pyjama pour me montrer ces biceps).

- Parce que les filles, elles ne sont pas fortes peut-être ? (sourire amusé).

- Non ! (Petit arrêt, très concentré). Elles sont intelligentes.

N'empêche. Après ce pur moment de sagesse enfantine (oh, comme j'adore mon Petit homme !), je me suis mise quelques instants à la place des parents dont la fille veut vraiment devenir camionneuse ou mécanicienne, ou commandant de bord, inspecteur de police, chef de chantier, réparatrice de pylônes, tailleuse de pierre, bûcheronne ou ingénieure dans l’électronique, que sais-je encore, bref ces métiers dits « masculins » et dont l’appellation se féminise à outrance.

Oui, oui, je vous entends déjà : « Mais c’est génial ! Si elle est motivée, elle va s’éclater dans ce boulot ! ». Faut pas se leurrer. La mixité professionnelle, c’est bien. Mais quand cela touche à la chair de notre chair, on a tendance à tiquer. Ce qui est tout à fait légitime. Vous imaginez votre fille dans une classe de « mecs » ou sur un chantier de travaux publics, victimes peut-être de quolibets sexistes ? Il y a de quoi s’inquiéter, non ?

En fait, je pense que l’on paniquerait moins si on était mieux informé sur le métier désiré, sur la formation qui peut y mener, sur les débouchés, si on interrogeait celles qui sont déjà passées par là, etc. Et si on faisait aussi plus confiance à sa progéniture…

Bon, c'est dans ces moments-là que je me dis que j'ai de la chance d'avoir un fils. Oui, mais si un jour, il m'annonçait : "Maman, je veux devenir sage-femme" ?_________________________________________________________

A lire sur le même thème sur ce blog : Du rose dans le béton. Et aussi quelques liens utiles pour parents inquiets : Elles bougent, Elles en science, Femmes et sciences, Femmes ingénieurs, Femmes du bâtiment, et deux blogs que j'aime : journal de bord d'une camionneuse et Bénédicte une femme flic.

Publié dans Elles cherchent

Commenter cet article

Corinne 08/02/2007 21:20

@ Clem : oups, tu as affaire à un précoce toi ! :-)

Clem 08/02/2007 16:32

Tiens c'est amusant le mien dit la meme chose (à 5 ans!!):Les garcons sont forts et les filles savent tout, elles sont intelligentes. Drôle de répartition des tâches. ils doivent se faire des colloques sur le sujet au fond de la cour de maternelle....

tatie anna 30/01/2007 15:30

Je remercie mes parents de m'avoir laissée faire un BTS   forestier...dans une formation où nous étions 4 filles pour 30 garçons...et si mes filles veulent être bûcheronnes ou camionneuses, je leur dirais "vas-y ma poule !"Comment savoir si c'est dur tant qu'on n'a pas essayé ???

Corinne 27/01/2007 15:21

Merci à tous pour vos témoignages et vos réactions :-)

Dom des ménagÚres 26/01/2007 09:39

Au départ, j'avais choisi un métier dans un secteur très masculin (l'architecture). Quelques réunions de chantier où le responsable me voyant arriver me prévenait que les visiteurs n'étaient pas admis, quelques couacs, mais dans l'ensemble, je n'ai pas eu trop de problèmes. Si ma fille veut devenir camionneur, ce n'est pas sur le fait que ce soit un métier masculin que je tiquerai, mais plutôt sur le fait qu'en étant toujours sur les routes, elle aura du mal à avoir une vie personnelle bien remplie.Cliché, quand tu nous tiens....Mon fils de 6 ans veut faire de la danse classique et s'entraine activement aux entrechats et autres pirouettes, pourquoi m'en offusquerai-je ?La vraie parité, c'est quand on ne se pose même plus la question, mes parents m'ont éduquée en me disant que tout m'était possible à condition de le vouloir et d'y travailler.J'ai 42 ans; et je transmets aujourd'hui le même message à mes enfants. Garçons et filles.