Ils sont parmi nous

Publié le par Corinne

Si, je vous l'assure : David Vincent avait raison. Les envahisseurs sont parmi nous.

En hiver, ils se mêlent à la foule. Méconnaissables. Mais l'été, leur camouflage ne leur est d'aucun secours.

Je les rencontre tous les jours. Et vous aussi... Soyez vigilants. On les voit déambuler dans la rue, surtout en plein soleil, une oreillette vissée à la tête, un attaché-case à la main. Ils aiment parfois se mettre en équilibre sur une trottinette ou rester debout dans le métro bondé, des lunettes noires sur le nez. Dans le train, ils se calent toujours près d'une vitre brûlante pour faire un sudoku, lire L'Equipe ou Le Monde. A peine quelques gouttes de sueurs perlent-elles sur leur front. Histoire de nous faire croire à de la concentration...

Leur signe distinctif ? Non, ce n'est pas leur petit auriculaire rigide, mais leur costume-cravate ! J'ai découvert qu'ils se font appeler « les cadres ». Leur vaisseau-mère - virtuel bien sûr - se nomme même l'APEC... Engoncés dans leur veste bien coupée, serrés dans leur pantalon à plis, ne faisant qu'un avec leur chemise, étranglés par leur cravate assortie à leurs chaussettes (ou le contraire), ils restent stoïques sous les 35/40 degrés. Ce-qui-n'est-pas-humainement-possible !!!


Alors ? Vous aussi, vous les avez vus, n'est-ce pas ?

Publié dans Elles s'amusent

Commenter cet article

Corinne 12/07/2006 22:30

Bienvenue chez "elles", Lilia ! Un post sur mon blog ? Mais oui bien sûr ! :-)

Lilia 12/07/2006 17:47

Quel constat percutant.... le comble c'est que ça semble être contagieux car des non-cadres s'y mettent aussi pour laisser croire que....Merci pour ton passage remarquée chez moi, Corinne.Ton blog est une mine d'infos intéressantes, et très bien écrit !!Puis-je faire un post sur toi ?!;-PP

Juliette 07/07/2006 18:45

J'ai toujours pensé que le costard/cravatte et se raser tous les matins, c'est une sorte de juste compensations pour nos hauts talons, notre maquillage, qui pèse, nos soutifs qui étouffent, nos élastiques qui serrent, nos dentelles qui gratent, bref pour tout ce qu'on doit faire tous les jours pour être présentables et féminine selon les standards. Alors, que Messieurs souffrent un peu, ça ne leur fera pas de mal ! (je sais Corinne, le pire c'est qu'ils N'ONT PAS L'AIR de souffir)

Corinne 05/07/2006 21:29

Oui, ils vont pouvoir se refondre dans la foule... Bonjour à la Corrèze ! :-)

Fred 05/07/2006 14:04

Les orages arrivent ... Il va falloir rajouter l'antenne parabolique et le pardessus.Dieu a eu pitié d'eux. En Corrèze il fait 21°, 10° de chutte en 24h... Quant à la contamination bien qu'étant un homme, ici je ne crains rien à part, peut être, le velour :)