Les femmes 3 en 1 ont la santé

Publié le par Corinne

:0040: Une équipe britannique de l’University College de Londres a démontré que les mamans professionnellement actives sont moins obèses que les mères au foyer et les mères célibataires qui ont rarement travaillé.

Sur une cohorte de 2 600 anglaises nées en 1946 et suivies médicalement tout au long de leur vie, il ressort que "38 % des femmes au foyer sont trop grosses alors que c'est le cas de seulement 23 % des femmes qui ont une profession, des enfants et un mari.". Mieux encore : ces dernières sont bien moins malades que leurs consoeurs. Et cela quelque soit la classe sociale dont sont issues toutes ces femmes.

Conclusion des chercheurs : les femmes peuvent tout mener de front : une carrière, un vie en couple, des enfants. C’est même excellent pour leur santé !

Alors, si un jour votre mère (toujours inquiète), votre belle-mère (jalouse) ou votre amie (mal intentionnée), vous affirme qu’à force d’être une femme 3 en 1 -job+mari+enfants-, vous allez forcément y laisser des plumes, agitez-lui cette étude sous les yeux. Ca lui clouera le bec !

Source : Anne McMunn, Mel Bartley, Rebecca Hardy and Diana Kuh : Life course social roles and women's health in mid-life : causation or seleciton ? J. Epidemiol. Community Health, jun 2006.

Publié dans Elles travaillent

Commenter cet article

Corinne 26/08/2006 08:14

Caroline : Bienvenue et courage à... Bree ! :-)

Caroline 08/08/2006 11:51

C'est un petit bonheur ce blog et ces commentaires à l'heure où je mène de front les 3, que je me demande lequel va craquer en premier.....et que mon mari m'appelle Bree !!!
 
Thulip, c'est finement commenté.

Thulip 25/06/2006 12:29

J'ai comme un doute sur cette étude : ne s'agit-il pas de montrer que l'état actuel des relations hommes-femmes est positif pour tout le monde et que donc, il ne faut surtout rien changer? Cette étude tient-elle vraiment compte des différences sociales : le niveau de salaire a me semble t-il une forte incidence et souvent, les femmes n'ont pas le choix car leur salaire passe pour une bonne partie dans les frais de garde... C'est sûr que si on travaille et qu'on gagne suffisament pour payer nounou, femme de ménage tout en pouvant partir en vacances régulièrement, en fréquentant salles de gym, esthéticienne et tout le tralala... Plusieurs études sociologiques françaises ont par ailleurs démontré que l'inégalité hommes - femmes au travail (en terme de promotion et de salaire) avaient leur origine dans la sphère domestique. Essayez donc de rester au travail jusqu'à pas d'heure pour finir le dossier duchmol si vous devez faire les courses, le ménage, aider aux devoirs et faire manger les gamins et que vous ne pouvez jamais compter sur votre mari ? Je ne privilégie aucune des deux solutions (activité professionnelle ou pas) : l'important est d'avoir le choix. Et là, j'ai comme un doute. Autre possibilité d'explication : les femmes 3 en 1 sont en meilleure santé et sont plus minces car elles ont une meilleure estime d'elles-mêmes (et donc elles font plus attention à leur personne) que celles qui sont à la maison parce qu'elles n'avaient pas le choix (économiquement mais aussi socialement...). Je ne parle pas de celles qui ont fait le choix de rester à la maison. Pour moi, on ne peut que se porter bien dans la mesure où l'on mène une vie en accord avec ses souhaits. Si l'on vit dans la culpabilité parce que l'on laisse son enfant à la crèche pour aller bosser, si votre belle-mère (au hasard) vous traite de mère indigne et si votre moitié passe son temps à salir la maison dès qu'il a mis un pied dedans et que la localisation de la cuisine n'est pas répertorié dans son GPS, je ne pense pas que la situation soit tout à fait confortable. Cela dit nous sommes nombreuses à tout vouloir prendre en charge, même quand monsieur souhaite lever le petit doigt (qui n'a pas chassé sa moitié de la cuisine sous prétexte qu'il "ne sait pas faire"...? ). Je pense qu'il faut apprendre à lâcher du lest (sous peine de ressembler à Bree dans Desperate Housewives) tout en étant intransigeante sur certains aspects de la vie à deux : un homme c'est un compagnon, pas un môme en plus ! C'est aussi une question de respect vis-à-vis de lui (personnellement ma libido fonctionne mal quand je vois que mon homme se conduit comme un enfant de 5 ans dès qu'il a passé la porte d'entrée, bizarre non? ).

Corinne 25/06/2006 16:27

Bienvenue Thulip et merci pour ton commentaire que je rejoins tout à fait. Et 100% d'accord avec toi sur ce que tu as rajouté dans ton blog sur cette même note... :-)

Juliette 25/06/2006 10:43

Je voudrais juste tenter une explication complémentaire pour Nos Amis les Hommes (et après, promis, je me tais) : quand l'homme va tondre le gazon par exemple, il va droit au but, il va à la tondeuse et tond le gazon. Quand la femme va faire le linge par exemple, le temps d'arriver jusqu'à la machine à laver elle aura ramassé les chaussettes de Monsieur, rangé les jouets des enfants, rectifié le rideau, passé un petit coup sur le géridon vite fait, secoué la nappe... bref, tout un tas de micro tâches qu'elle fait sans même s'en rendre compte, de celles que l'homme ne remarque pas ou dont il croit qu'elles se sont faites toutes seules. D'ailleurs un jour, pour prouver les traces que laissait derrière lui Monsieur sans s'en rendre compte (dentifrice débouché, aliments hors du frigo, pyjama ou chassettes roulées en boule, WC hors normes...) j'en ai été réduite à... prendre des photos ! Certes, je généralise, il parait qu'il y a des hommes qui passent leur temps à bichonner leur femme, mais... est-ce que ce ne serait pas une légende.

4largo 22/06/2006 11:41

C'est assez caricatural quand même, le coup des taches ménagères et  plus vraiment représentatif  d'une vie où les deux travaillent.Ok je fais rarement tourner la machine et je ne veux pas toucher au fer à repasser (d'ailleurs ce dernier c'est notre femme de ménage qui l'a choisi :-)) mais je suis le seul à savoir démarrer la tondeuse et c'est moi qui fait les courses, le lundi entre 20H et 21H. En travaillant à deux on arrive vite à l'équilibre ou alors ça claque. Pas de choix. Et c'est le cas pour la quasi totalité des gens que je fréquente. Celà dit,  j'évolue dans un milieu "privilégié" (femme de ménage, nounou pour récupérer les enfants à l'école) qui facilite bien la vie. Et forcément ça aide question partage.

Corinne 22/06/2006 22:44

Merci 4largo. Toujours ravie de te lire...Tu sais, moi aussi, j'aimerais bien savoir démarrer la tondeuse et faire les courses le lundi soir, pour éviter la cohue du samedi, et que tout le reste des tracas domestiques soit géré par les autres. "Privilégié" ? Oui, tu l'es ! Et ta femme a une chance d'enfer ! :-))