Le DIF ? Késako ?

Publié le par Corinne

Le DIF, c’est le droit individuel à la formation. Cela fait deux ans que ça existe et pourtant peu de salarié(e)s savent de quoi il en retourne. Faut dire aussi que peu d’entreprises communiquent sur le sujet, quant elles ne savent pas elles-même de quoi il en retourne… Pourtant, c’est un droit vraiment important que vous pouvez faire valoir si vous êtes en CDI, en CDD et même en temps partiel (sous certaines conditions).

Comment ça marche ? C’est très simple.

Vous avez droit à 20 heures de formation par an, tous frais payés par votre employeur. Vous pouvez les cumuler sur 6 ans, jusqu’à 120 heures maximum. Généralement, vous suivez votre formation en dehors de votre temps de travail sauf si un accord de branche ou de votre entreprise stipule le contraire. Attention : n’attendez pas que votre patron vous en parle, c’est vous qui devez aller le voir. Ecrivez-lui, c’est encore mieux. S’il ne répond pas au bout d’un mois, votre formation est acceptée d’emblée.

Là où le DIF est vraiment bien, c’est que la formation peut ne pas avoir un rapport avec votre boulot. Vous avez envie de vous perfectionner dans l’enluminure médiévale, les hiéroglyphes, la civilisation mandchoue, le point de croix, la cuisine… ? Vous pouvez en faire la demande à votre patron. Bien sûr, il acceptera plus facilement votre formation si lui aussi y trouve son compte. Mais avec le DIF, il ne peut pas vous dire "non" plus de deux fois de suite. Après, vous êtes prioritaire pour bénéficier d’un congé individuel à la formation, à demander auprès du fameux Fongecif (l'organisme qui financera votre formation). Et là, plus moyen de vous retenir…

Faut avouer que depuis la mise en place du DIF les salariés (46 % selon la Cegos sur les 3 % qui jusqu’ici ont fait valoir ce droit !!!!) ont plutôt opté pour des formations qui boostent leurs compétences professionnelles. C’est plus sûr…

Si je vous en parle aussi de ce DIF, c'est que moi-même j'ai fait la demande auprès de mon employeur lors de mon premier entretien d'évaluation. Comme je m'en doutais un peu, j'ai eu droit à des yeux de merlan frit. "Le quoi ?!" Je lui ai donc expliqué, lui ai présenté la formation que je souhaitais suivre, lui ai dit que d'ici quelques jours il recevra une lettre en bonne et due forme pour "officialiser" ma demande, et que s'il refuse... patati et patata (voir plus haut).
Quelque jours plus tard, je reçois un mail de sa part m'annonçant que finalement, ma formation s'inscrira dans le plan de formation de l'entreprise ! J'avoue que je n'en attendais pas tant... Je pourrai donc continuer à cumuler mes heures de DIF. Youpi !!! Maintenant, j'attends juste encore de savoir à quelle date l'entreprise va bien vouloir que je passe ma formation. Mais je vous assure que je ne lâcherai pas le morceau !

Publié dans Elles se forment

Commenter cet article

souris 02/02/2007 12:21

j'ai fait les démarches pour faire un formation dans le social.
on m'a dit aide médico psychologique cest le top ok! mais bémol de  la formation moi qui ne travaille, son cout 5400 euros qui ne sont évidemment pas pris en charge par personne!

Corinne 25/08/2006 21:42

Cosmico : bienvenue et merci pour tes remarques ! Je pensais justement que le Fongecif était moins "regardant" sur les DIF refusés... Un coup de pub, un coup politique, un moyen pour inciter les entreprises dans la formation de leur personnel, dis-tu ? Curieux... Alors pourquoi les entreprises communiquent-elles tellement peu sur le sujet ?

cosmico 25/08/2006 17:37

Hello, petites précisions sur l'article de Corinne :
- "l'employeur ne peut pas vous dire non plus de 2 fois de suite" : en fait, c'est autant de fois qu'il veut durant 2 années civiles consécutives
- "...après vous êtes prioritaires pour bénéficier d'un congé individuel de formation" : en effet, mais encore faut-il que le Fongecif soit ok, et là, il ne faut pas trop se faire trop d'illusions... (oubliez le stage  d'affirmation de soi par la réflexologie plantaire !)
Bref, le DIF c'est un bien joli coup de pub... mais apparemment, c'est le seul moyen que nos ministres ont trouvé pour impliquer plus fortement les entreprises dans la formation des salariés...

Corinne 12/08/2006 10:26

@Christine : merci pour ton témoignage et bravo pour ta pugnacité ! :-)J'en profite pour signaler que pour ma part, ma formation de 20 heures demandée au titre du DIF et qui finalement aurait dû passer dans le plan de formation (voir ma note plus haut) a été refusée. Autant elle était jugée bien adaptée à mon poste lorsque j'en ai parlé, autant elle a été critiquée en juillet : "trop large", "pas pour ton profil", etc. Un retournement de situation qui m'a donc fait perdre quelques mois... Je compte revenir à la charge l'année prochaine avec mes 40 heures de DIF (au lieu de 20) et cette fois-ci ce sera avec une lettre de recommandation !

Christine 08/08/2006 12:35

c'est juste que j'ai mal renseigné le lien vers mon blog dans le message précédent...
Si vous essayez de me joindre ça marche maintenant !