A vous la parole !

Publié le par Corinne

:0016: Vous cherchez un job et vous galérez sur le marché de l'emploi ? Vous travaillez mais vous n'arrivez pas à progresser à cause de ce foutu "plafond de verre" ? Votre patron reluque trop votre mini-jupe ? Votre job vous comble et tant pis pour votre Jules ? Vous vous demandez comment conciler vie professionnelle et vie privée ?... Vos témoignages, questions, conseils, sont les bienvenus. Lâchez-vous sans complexe en utilisant le lien "Commentaire" ci-dessous.

Publié dans Elles s'entraident

Commenter cet article

Simone 10/09/2006 11:22

Merci Corinne pour tes encouragements. Très curieuse de lire ton billet sur le marché caché de l'emploi!

Maurine 08/09/2006 11:49

Merci Corinne pour tes conseils.Je te tiendrai au courant de la suite de mes folles aventures de chômeuse! :-)

Corinne 08/09/2006 07:35

@ Simone : bienvenue ! Ah, le fameux réseau sur lequel on dit tout et n'importe quoi... Mais si tu en as un, c'est celui de "Tout pour elles" ! Un de mes prochains billets portera sur ce thème. Sauras-tu attendre ? :-) J'en profite pour rectifier le lien vers ton blog : http://mamzel-simone.over-blog.com@ Maurine : bienvenue à toi aussi :-) Difficile ton dilemne...  Je pense que tant que tu arrives financièrement à tenir le coup, ne baisse surtout pas tes prétentions et continue à bien faire valoir tes compétences. As-tu pensé à te faire conseiller et épauler pendant ta recherche, par un consultant de l'Apec ou de l'Afij ? Ils ont certainement une antenne à Lyon. De toute façon, sois pro-active, envoie des lettres spontanées dans laquelle "vend" au maximum ton expertise. Si quelqu'un ici à d'autres idées, n'hésitez pas à en faire part à Maurine. Courage ! Et tiens-moi au courant :-)

Maurine 07/09/2006 11:46

Bonjour,
Félicitations pour cette récompense de blog perso!amplement mérité, un exemple de "comment rendre les choses utiles et agréables"...
Cela fait 8 mois que je m'y suis installée à Lyon, quittant le tumulte de la vie parisienne où j'y  habitais durant 7 ans. J'ai 30 ans, j'avais un poste d'assistante RH Formation dans une SSII où j'avais fait un peu le tour au bout de 2 ans et demi et où il n'y avait pas de possibilité d'évolution. J'ai donc démissionné me disant que je retrouverai facilement un boulot à lyon, c'est une grande ville quand même. 
Je n'ai toujours pas trouvé de travail, les seuls postes qu'il y a sont des missions intérim, pas très intéressants et très mal payés. j'ai une maîtrise en commerce et vente et 5 ans d'expérience dans l'assistanat en RH dans de grands groupes, les salaires proposés sont de l'orde du smic, alors que mon précédent salaire était de l'ordre de 2000 € brut; non pas que je ne veux pas travailler mais j'estime ne plus être débutante et je ne veux pas tomber dans le cercle de "l'esclavagisme salariale" sous pretexte que l'économie française va mal...autrment dit on les paie au lance pierre, de toute façon, il n'y a pas de boulot pour tout le monde, on va donc les payer moins...(j'y vais trop fort peut être?!)
Les employeurs/agences d'intérim me disent souvent que je suis trop diplômée donc trop payée pour eux...je suis pourtant capable de gérer le processus entier de la gestion de la formation(plan de formation, sélection des organismes, suivi du budget, etc...)
Mon interrogation est la suivante : dois je accepter un boulot sous payé (volontairement par l'entreprise) par rapport à mes compétences et je ferai mes preuves même si j'estime ne plus être débutante?ou dois je tenir tête, faire valoir mes compétences et "attendre" qu'une entreprise me propose un poste et un salaire à hauteur de ce que je vaux?cette longue période d'inactivité ne me jouera t elle pas un mauvais tour sur mon cv?est ce une excuse valable de dire que les salaires et le poste ne me convenaient  pas?
J'envisage de me réorienter vers un poste de chargée de recrutement junior, le recrutement étant lié à la formation...
Merci à toutes pour vos conseils et témoignages.

Simone 04/09/2006 13:05

Bonjour,
Dans ma course quotidienne à l'information sur le monde du travail et de ceux qui en cherchent, je suis tombée sur votre site. je vous félicite pour cette iniative!
Agée de 26 ans je suis à la recherche d'un poste d'assistante d'édition. une recherche qui a soulevé bien des inquiétudes et des doutes. En effet, le milieu de l'édition est très fermé et j'ai vite fait d'épuiser mon faible réseau.
Je soulève donc la question du marché caché de l'emploi, du réseau: comment faire quand on n'en a pas? Faut-il penser très vite à une reconversion comme me le suggère mensuellement ma conseillère ANPE? Je me trouve très jeune pour déjà penser une reconversion dan sun domaine où je n'ai pas encore eu le temps de faire mes preuves!!
Bien à vous,
Simone